HÉRITAGE DU PASSE ET MODERNITÉ 

- L'Obélisque de la Concorde est le plus ancien monument à Paris (lien avec la mission mémorielle de l'UNESCO).

- L'Obélisque est coiffé d'un pyramidion originellement en electrum (alliage d’or et d’argent, dont le nom issu du grec ἤλεκτρον donne en français électricité). Electrum, électricité, lumière … des phares de PHARES que le pyramidion vient couronner.

- La Place de la Concorde est le lieu du premier essai d’éclairage public au monde.

- Apporter à l'obélisque la notion de phare au milieu des "courants qui ont fait le Siècle des Lumières" participe à la symbolique de l'œuvre. En matière d'aménagement urbain, la place de la Concorde est la plus importante création du Siècle des Lumières dans la capitale.

- Ce site parisien est aussi connu pour le flux de véhicules cherchant leur voie. Avec PHARES, la notion de phares "ouvrant la route" suggère le fanal salvateur sur les eaux.

- La rue Royale sépare l'Automobile Club de l'Hôtel de la Marine. PHARES jette un pont symbolique entre l’automobile et la mer.

- La place de la Concorde célèbre le génie naval de la France avec l’Hôtel de la Marine, ses deux fontaines (glorifiant les navigations fluviale et maritime) et ses colonnes rostrales portant des proues de navire (évoquant également l'emblème de la Ville de Paris).

- Une particularité notable de cette place est qu'elle est délimitée par du vide sur trois côtés comme un phare, en général.

 

PHARES respecte le triptyque du patrimoine classé : exemplarité, valeur universelle et transmission aux générations futures.

   

1849, célébration du 1er anniversaire de la République - 1998, Coupe du Monde de football - 2015, Année internationale de la lumière et COP 21

 

 

 

Ceci n'est pas un film mais la mise en commun de l'ensemble des relevés topographiques au millimètre près : une première mondiale.

 1843, première expérience d’éclairage public